Actualités, Technoscience, Transhumanisme

Science fiction et Transhumanisme : ‘La Musique du Sang’ de Greg Bear

Greg Bear est un romancier de science-fiction américain, un romancier d’anticipation du futur puisqu'il écrit un livre qui sera publié en 1985, intitulé la « Musique du Sang » un roman qui reçut plusieurs prix littéraires couronnant des œuvres de science-fiction. Le roman de science-fiction met en scène un chercheur généticien qui invente des ordinateurs biologiques à… Lire la suite Science fiction et Transhumanisme : ‘La Musique du Sang’ de Greg Bear

Actualités, Société, Technoscience, Transhumanisme

Intelligence artificielle : « Les scientifiques ne peuvent pas dire ce qui est bien ou mal »

EXTRAIT du Monde.fr lire la suite de l'article : https://www.lemonde.fr/festival/article/2018/10/24/intelligence-artificielle-les-scientifiques-ne-peuvent-pas-dire-ce-qui-est-bien-ou-mal_5373739_4415198.html Où s’arrêter ? Faut-il interdire une trop grande ressemblance des robots avec les humains ? Qui doit poser les limites ? Raja Chatila, qui préside au sein de l’IEEE une initiative internationale pour « les considérations éthiques dans l’intelligence artificielle et les systèmes autonomes », plaide pour un « code éthique », car « tout ce qui peut être… Lire la suite Intelligence artificielle : « Les scientifiques ne peuvent pas dire ce qui est bien ou mal »

Actualités, Technoscience, Transhumanisme

La honte Prométhéenne

Etienne Klein s'interroge sur le sens du progrès si la promesse de l'homme bionique ne comporte pas en soi l'absurdité et évoque la honte prométhéenne  ...   La honte prométhéenne a été défini par le philossophe Günther Anders comme « la honte qui s’empare du "honteux" ("beschämend") devant l’humiliante qualité des choses qu’il a lui-même fabriquées ». L'homme crée des programmes informatiques comme l'intelligence artificielle qui le dépasse et l'humilie aujourd'hui. L'intelligence artificielle fascine, stupéfie, voir même hypnotise l'humanité en regard des prouesses techniques qu'elle peut accomplir mais terrorise également l'homme.

Actualités, Philosophie, Transhumanisme

Au péril de l’humain ! Les promesses suicidaires des transhumanistes

Au péril de l'humain Les promesses suicidaires des transhumanistes Co-auteur :Jacques Testart Co-auteur :Agnès Rousseaux Recension la maison d'éditions le Seuil : Extrait : Fabriquer un être humain supérieur, artificiel, voire immortel, dont les imperfections seraient réparées et les capacités améliorées. Telle est l’ambition du mouvement transhumaniste, qui prévoit le dépassement de l’humanité grâce à… Lire la suite Au péril de l’humain ! Les promesses suicidaires des transhumanistes

Actualités, Philosophie, Théologie, Transhumanisme

Le transhumanisme : une entreprise de déconstruction spirituelle

L’idéologie transhumaniste comporte plusieurs dimensions qui sont l’expression d’un déni spirituel et d’un déni du monde réel ou naturel.  La première dimension de ce déni est le rêve de l’immortalité, il convient de casser l’ADN qui nous enferme dans la mortalité, il faut ainsi dépasser la mort et gommer toute aspiration à un au-delà. Ray Kurzweil (https://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Kurzweil), directeur de l'ingénierie à Google affirme, en toute bonne foi, que les progrès prodigieux de la technologie, nous feront atteindre bientôt l'immortalité ! Le deuxième déni spirituel s’inscrit dans l’affranchissement lié à l’encerclement du corps ; c’est la valorisation de l’individu, un individu libre de son corps qui se modifie lui-même, n’appartient à personne et pourtant absorbé par le monde collectif avec lequel il interagit.    La troisième dimension de ce déni se traduit par l’addiction aux objets techniques qui conduisent l’homme à une servitude sociale. La vie numérique (les réseaux sociaux) qui devient finalement une forme de régulateur de la vie sociale, modalisant puis interagissant avec les habitudes et les attitudes des consommateurs de ces réseaux sociaux, voir demain pilotant les comportements consuméristes (la Babylone est marchande). La quatrième dimension d’un déni spirituel et réel est celui d’une anti incarnation. Dieu s’incarne dans notre chair, nous invite à vivre des relations en face à face. Or l’humanité évolue dans des univers de dématérialisation, dématérialisation des produits et des services, dans des relations de plus en plus virtuelles ou nous échappons au réel, à une vie d’entraide faite de gestes et de rencontres, de vécus et de mains tendues.  Nous arrivons dans un univers ou l’atrophie des interactions sociales est devenue plus prégnante

Actualités, Intelligence artificielle, Technoscience, Transhumanisme

Cyborg et IA : la fusion programmée entre l’homme et la machine

Cyborg et IA : on le verra au cours de ce dossier, ces deux domaines tendent à se rapprocher, inexorablement, entre la « mécanisation » de l'homme et l' «humanisation » des machines, tant au niveau physique que de l' « esprit ». Nous verrons quelles sont les avancées les plus marquantes de ces deux champs de recherche, qui devraient impacter en profondeur notre mode de vie dans les prochaines décennies.