le nouvel essai D’ÉRIC lemaitre : Chroniques d’un monde en PIÈCES

Vient de paraître :

Chroniques d’un monde en pièces

Pour le commander, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

https://www.lulu.com/en/en/shop/eric-lema%C3%AEtre/chroniques-dun-monde-en-pi%C3%A8ces/paperback/product-ejj6qj.html

Être humain, c’est se confronter à ce que nous ne connaissons pas, c’est nous débattre avec des idées que nous ne connaissons pas, c’est dialoguer avec des affirmations que nous ne partageons pas. C’est un exercice redoutable, que d’être humain! Ces chroniques d’un monde en pièces peuvent nous y aider. Dans tous les sujets abordés, Éric Lemaître ne se laisse pas déterminer par des affirmations «prêt-à-penser», malgré les désaccords qui peuvent exister, il demande que nous gardions les yeux, et l’esprit, ouvert. Ainsi, même si je ne crois pas que le gouvernement entretienne une idéologie du contrôle de la population, je me demande moi aussi si la situation sanitaire pourrait conduire à des pratiques sociales inacceptables. Et si je ne suis pas convaincu que l’impact social soit plus dramatique que l ‘ impact sanitaire, je partage l’opinion de l’auteur: la crise actuelle a marqué à un amoindrissement des relations sociales et à une diminution de notre capacité à l’empathie, en d’autres termes, à un effacement de notre incarnation. Je crois aussi que la technologie est de plus en plus intégrée, non seulement à notre société, mais à nos corps, avec des conséquences que nous ne pouvons qu’imaginer. Un jour, elles viendront demander leurs dus. Les sujets abordés dans ces vingt-une, chroniques sont nombreux, et déterminants. Ils comportent des questions difficiles … Le monde qui se reconstruit peut-être déjà sous nos yeux porte-t-il les germes de l’espérance d’un monde meilleur? Est-ce que la propagation du Covid-19 ne nourrit pas en chacun de nous une anxiété, une méfiance, et un soupçon des autres? Les réponses apportées sembleront parfois extrêmes. Elles ne convaincront peut-être pas. Mais même alors, ces réponses ne sont qu’un éclair passager illuminant les questions que nous devons absolument poser.

Yannick IMBERT théologien, Professeur d’apologétique et d’histoire de l’Église, doyen de la faculté Jean CALVIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.