Actualités, Technoscience, Transhumanisme

La honte Prométhéenne

Etienne Klein s'interroge sur le sens du progrès si la promesse de l'homme bionique ne comporte pas en soi l'absurdité et évoque la honte prométhéenne  ...   La honte prométhéenne a été défini par le philossophe Günther Anders comme « la honte qui s’empare du "honteux" ("beschämend") devant l’humiliante qualité des choses qu’il a lui-même fabriquées ». L'homme crée des programmes informatiques comme l'intelligence artificielle qui le dépasse et l'humilie aujourd'hui. L'intelligence artificielle fascine, stupéfie, voir même hypnotise l'humanité en regard des prouesses techniques qu'elle peut accomplir mais terrorise également l'homme.