Actualités, Technoscience

Jacques ELLUL

Interview Jacques Ellul  1992

JACQUES ELLUL
JACQUES ELLUL – CHASTENET PIERRE ( X )

Tout progrès technique se paie, tout bonheur de l’homme se paie. Il faut toujours se demander quel est le prix que l’on va payer.
[…]
Dans une société traditionnelle, on pose toujours cette question-là. C’est-à-dire : si je fais ceci qui perturbe, dérange l’ordre du monde, qu’est-ce que ça va coûter ?
[…]
[Or] Si on entre dans l’univers technique, on cesse de prendre la sagesse humaine, traditionnelle, au sérieux. […] La technique ne supporte pas qu’on la juge. C’est-à-dire : les techniciens ne supportent pas qu’on porte un jugement éthique, moral sur ce qu’ils font. Et pourtant, porter des jugements éthiques, des jugements moraux, des jugements spirituels, c’était ça la plus haute liberté de l’homme. Or, je suis privé de ma plus haute liberté. C’est-à-dire : je peux faire, moi, trous les discours que je veux sur la technique, les techniciens, ça leur est complètement égal. Ils ne changeront rien çà ce qu’ils sont en train de faire, ce qu’ils ont décidé de faire et ce qu’ils sont conditionnés à faire. Car le technicien n’est pas libre : il est conditionné. Il est conditionné à la fois par son éducation, par les pratiques qu’il a, et puis par l’objectif à atteindre. Il n’est absolument pas libre dans l’exercice de sa technique, il fait ce que la technique exige. Voilà pourquoi je pense qu’il y a un conflit entier entre la liberté et la technique.

[…]

L’homme du monde technicien est prêt à ne plus être un sujet en échange de facilités, de consommations, de sécurité ; en échange de tout un ensemble de bien-être que lui apporte cette société. Et, en y réfléchissant, je pensais à cette histoire de la Bible d’Esaü et du plat de lentilles [Genèse 25, 29-34]. Esaü, qui a faim, est prêt à échanger la bénédiction de Dieu et la promesse de Dieu contre le plat de lentilles qu’on lui apporte. De la même façon, l’homme moderne est prêt à abandonner sa situation de sujet contre le plat de lentilles que lui donne la société technicienne. Seulement, de même qu’Esaü a été trompé dans son échange, l’homme qui abandonne sa situation de sujet est également trompé dans la société technicienne. En effet, il cesse d’être sujet au profit de mensonges, il ne voit pas que dans son choix, il est manipulé. c’est-à-dire qu’il est transformé à l’intérieur par la publicité, par les médias, etc. Compte-tenu du fait que le manipulateur, celui qui crée la publicité ou celui qui crée la propagande, est lui aussi manipulé. Par conséquent, il n’y a pas un, méchant qui est responsable, celui qui fait de la publicité, et puis des pauvres gens. Nous sommes tous responsables en même temps.

[…]

La recherche du sens implique une mise en question radicale de la vie moderne. Pour retrouver un sens, il faut mettre en question ce qui n’a pas de sens. Or, nous sommes entourés d’objets qui sont actifs, qui sont efficaces, mais qui n’ont pas de sens. Autant une œuvre d’art a un sens, ou plusieurs sens, ou provoque chez moi un sentiment, une émotion, qui donne un sens à ma vie, autant le produit technique n’en a pas. Et d’autre part nous sommes devant l’obligation de redécouvrir des vérités fondamentales que la technique efface, ou ce que l’on peut appeler des valeurs, des valeurs importantes, des valeurs essentielles, pour que l’homme trouve que la vie vaut la peine d’être vécue.

https://www.youtube.com/watch?v=BOCtu-rXfPk&feature=youtu.be

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.