« Êtes-vous prêts à vivre dans un monde piloté par l’Intelligence artificielle ? » 

Oui vous avez bien lu l’annonce de cette conférence …. Le titre de ce symposium laisse augurer que nous entrons bel et bien dans un changement de paradigme puisqu’il s’agit ni plus ni moins que l’entrée dans un nouveau monde piloté par un « Système technicien » s’adossant à de puissants algorithmes régulant demain l’organisation sociale de notre humanité. Mais il est évident que Cédric Villani et Laurence Devilliers tenteront de démystifier et de désacraliser les craintes qui accompagnent le développement de l’IA en nous familiarisant et en nous habituant peu à peu à leur entrée dans notre monde. Une telle approche est à peu près semblable à cette parabole de la grenouille qui au fur et à mesure s’est habituée à tellement apprécier le bain d’une eau douce qu’à la fin ses muscles ramollis ne lui ont pas donné la faculté de réagir face à l’avènement d’une menace que l’on veut présenter comme sans risques.

Une Vision du progrès partagée par Sylvain Tesson

Sylvain TESSON. – On peut opposer deux stratégies au temps. Celle du moustique qui s’offre une orgie de sang et de lumière ou bien celle de la tortue à la longévité sacrificielle. L’homme pourrait choisir une voie médiane, alternant accélérations et pauses létales. Mais depuis que nous sommes gouvernés par les machines, c’est l’accélération qui prime. Avec la massification et la numérisation, elle est le fait social de notre temps. L’accélération est efficace en cas de danger (demandez aux gazelles de l’Afrique). Mais elle peut être néfaste (voyez Franz Reichelt, de la Belle Époque, qui s’était jeté de la tour Eiffel avec un mauvais parachute). Dans l’accélération sociale, on ne peut s’empêcher de penser qu’il y a un prédateur à nos trousses et le vide devant nous. Nous sommes des gazelles qui nous jetons de la tour Eiffel en disant: «Le monde change, il faut s’adapter» !

1 41 42 43 44